Décor et engobes céramiques

Potier, céramiste, il s’agit de faire des pièces mais pas que…Une fois la pièce façonnée il faut penser au décor de l’objet. C’est la touche finale qui permet de vraiment s’exprimer par le biais de la céramique et qui rend aussi chaque pièce différente.

20160315_154725 IMG_0645

 

Vous avez déjà vu des bols, des théières,des  assiettes ou autres objets  faits main ; ils diffèrent tous, par la forme bien sûr, mais également par la couleur ou les dessins. C’est ce qui  les rend  uniques et qui fait qu’il y en a pour tous les goûts.

On est attiré par une  couleur qui  magnifie la  pièce, un dessin naïf ou géométrique, un motif… Chaque pièce a été faite avec amour par son créateur et reflète son univers personnel.

20150125_134625 20151222_165237

Quand j’ai commencé à travailler dans mon atelier, j’avais envie de couleurs et de dessins, c’est mon passé de peintre qui me poussait vers cela. J’ai su, que dans un premier temps, j’allais travailler avec de la faïence pour toutes les possibilités de décor et les couleurs éclatantes qu’elle permet

Après avoir fait ma pièce j’aime passer du temps à la décorer. Ce que j’avais projeté sur le papier ou dans ma tête, je peux enfin le réaliser. Souvent on s’adapte à la pièce car devant l’objet on se rend compte que le dessin est trop petit, trop coloré, trop grand,….

Quand la terre s’en mêle!

 

img_8261  img_20161007_164203

J’utilise souvent l’engobe pour mes pièces, c’est une technique assez facile et qui offre de nombreuses possibilités. Ci dessus vous pouvez voir plusieurs engobes appliqués sur le gobelet et le résultat après cuisson.

L’engobe est une technique utilisée en décoration céramique depuis très longtemps.

20151021_150757

C’est de l’argile liquide qui est posée sur la pièce à l’état de « cuir », c’est à dire crue, non cuit. Elle peut être naturelle, couleur de la terre utilisée. On peut aussi  y ajouter des oxydes naturels ou des colorants pour la teinter.

L’engobe est souvent utilisée  pour recouvrir toute la pièce, par exemple de l’engobe blanc sur une terre rouge, pour masquer la couleur initiale . On peut aussi s’en servir pour décorer la pièce, faire des graphismes, à la poire ou pinceau,  ou encore des sgraffites, c’est à dire graver la surface engobée, faire des réserves pour décorer. On  peut s’en servir comme pour faire un tableau ou un dessin, l’utiliser comme une palette de couleurs, peindre, dessiner, colorer des surfaces ou des parties.

20151125_132414 20150217_165756

J’utilise souvent des oxydes qui donnent des teintes plus douces et naturelles . Les oxydes offrent une palette très diversifiée en fonction du pourcentage utilisé dans la terre, on peut également les mélanger ensemble pour obtenir d’autres couleurs.

Les couleurs restent dans une gamme de teintes sourdes, mais riches et profondes. On n’obtiendra pas des coloris vifs mais des tons tout en nuances, des dégradés de beiges et marrons subtils, des verts un peu pastels et tendres, des gammes de bleues,…

fSans titre

Pots d’oxydes

Quelques précisions sur l’application :

Il faut  que la pièce soit à la bonne consistance, à l’état de cuir. Trop humide, l’engobe coulerait et ne pénétrerait pas, trop sèche l’engobe n’adhérerait pas bien et se décollerait.

Il faut aussi que la pose ne soit pas ni trop épaisse, ni trop fine, environ 1mm.  Trop épaisse, elle se craquèlerait, trop fine , la couleur ne recouvrirait pas suffisamment la pièce.

Il faut que les terres, celle de la pièce et celle utilisée pour l’engobe,  aient le même coefficient de  retrait au séchage pour éviter les soucis d’écaillages. Et que la température de vitrification (cuisson) soit la même.

Les oxydes que j’utilise le plus souvent sont:  le cobalt qui donne une gamme de bleus, le manganèse qui va donner des tons beiges à marrons, du fer rouge qui passe du rose au rouge marron, du cuivre qui permet d’obtenir des tons verts, et l’oxyde de chrome des teintes bleues-vertes.

20150125_134213 20141215_134829

On peut mélanger les oxydes pour obtenir d’autres teintes, il est préférable de faire des essais avant d’engober ses pièces.

Il faut   faire une plaque-test de couleurs pour visualiser  exactement les couleurs obtenues. Il suffit de préparer de petites quantités d’engobes et de bien noter les oxydes utilisés, la couleur finale variant beaucoup selon le pourcentage utilisé. Plaque qu’il faudra biscuiter et ensuite émailler pour la cuisson finale.

L’engobe peut être posée de différentes façons,  j’utilise différents  pinceaux pour créer mes décors, tout comme une peinture, mais réalisée sur la terre cette fois. J’utilise différents engobes ou des engobes réalisés avec un seul oxydes mais de concentrations différentes.

Il faut passer trois couches de pinceaux si on veut une couleur bien soutenue. Parfois je grave mon aplat, ou encore je fait des réserves avant de passer l’engobe.

Avant la cuisson les couleurs sont ternes , elles ne donnent pas la juste valeur teinte que l’on obtiendra . Elles ne sont révélées qu’après la deuxième cuisson avec la pose d’un émail transparent.

20131011_174212

gSans titre

  Par exemple le cobalt donne une couleur un peu grisâtre et ne révèle son bleu   qu’après la cuisson finale.

Sur les deux premières photos j’ai utilisé plusieurs engobes réalisées avec du cobalt. Les dégradés de bleus sont tout en nuance avec des gradations très douces. J’ai passé mon engobe plus ou moins délayé pour avoir un effet de transparence et rehaussé ensuite, sur le biscuit , avec un crayon à oxyde.

Pour compléter ce petit article sur les engobes, je vous conseille un excellent livre que vous pouvez voir ici

One thought on “Décor et engobes céramiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>