Des engobes et des camaïeux

Voici un bol céramique décoré avec de l’ oxyde de manganèse. J’avais envie d’exploiter les riches couleurs que donne cet oxyde, des bruns, marrons chauds et profonds, mais aussi des beiges pâles.

cSans titre

 

J’avais déjà réfléchi à un décor gravé, des lignes simples, juste pour mettre en évidence les couleurs .

 

Voici le bol juste engobé à cru, puis sgraffité. Le décor est gravé à la pointe sèche. Je ne fais pas de calque que je reporte sur ma pièce. Je dessine avant sur le  papier , l’idée qui m’est venue, et ensuite je le trace directement sur ma pièce, je l’adapte et l’ajuste à la forme. Ca me laisse plus de liberté dans le dessin.

Une fois gravé, il faut ensuite ébarber soigneusement les petits morceaux de terre de chaque côté des lignes gravées, pour éviter des endroits rugueux ou pointus au toucher. Il faut le faire très délicatement à l’éponge, sans trop appuyer, sous peine de combler le trait gravé.

b

Voici le bol en attente de cuisson.

Même si le rendu des couleurs sur la photo ne reflète pas exactement ce que l’on voit en vrai,( j’ai essayé de faire de mon mieux avec l’appareil photo),  on se rend  quand même compte de ce que cela donne avant cuisson.

Le bol  reste dans des tons marrons- gris, mais  ternes et mats.

aSans titre

Voici après l’émaillage et la deuxième cuisson ce que cela donne. Les couleurs sont vives et éclatantes. Les marrons sont enfin révélés, et l’on voit bien tous les tons .

d

eSans titre

Je trouve le résultat sympa, les couleurs sont vives mais restent naturelles, et j’adore les fondus et les nuances qui se trouvent sur ce bol. La photo ne rend pas au mieux l’éclat et la profondeur des bruns obtenus, mais je vous assure que les couleurs sont vraiment magnifiques.

C’est magique avec la céramique, on a beau anticiper dans sa tête le résultat qu’on veut obtenir, on est souvent super content de ce que l’on a obtenu. Bon des fois ça peut être très décevant aussi, mais ce sont les incertitudes du feu et de la terre. Mais ça contribue aussi à la magie de la céramique. C’est un métier de passion et de patience, fait d’essais, de doutes.

Mais quand la terre s’en mêle :

A chaque fois que j’ouvre mon four, j’ai toujours les yeux émarveillés . Déçue jamais, parfois plutôt furieuse  contre moi-même en me demandant ce que je n’ai pas bien fait et comment je vais pouvoir faire mieux la prochaine fois. On ne peut que se laisser guider par la terre et le feu.

2 thoughts on “Des engobes et des camaïeux

  1. Merci pour cet article qui permet de mieux comprendre les décorations en céramique
    J adore le bol, je trouve qu’il est vraiment magnifique

    • Je suis contente que cet article vous plaise,ce n’est pas toujours évident de savoir si on a été suffisamment claire, merci beaucoup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>