Pérou : Moray, Maras à pied


Il y a vraiment plein de surprises dans la vallée sacrée à découvrir. A côté de Moray et ses terrasses de cultures en larges cercles se trouve le village de Maras et ses salines.

Las Salinas datent de l’époque inca et même certains bassins sont encore plus anciens. Ces « marais salants » en altitude se répandent à flanc de montagnes en terrasses successives. Il y a plus de 3900 bassins qui sont autant comme des grandes vasques qui réfléchissent le panaroma aux alentours.

La vallée sacrée compte beaucoup de sites archéologiques à visiter, Ollantaytambo, Pisac,… qui sont tous xtraordinaires.

Mais quand j’avais vu les photos de ces salines avant de partir j’avais succombé sous le charme de ce lieu improbable, éclatant de blancheur entre les vallées aux tons rougeatres.

La vallée sacrée autrement

Découvrir le Pérou un peu différemment, en prenant plus mon temps et sans trop de touristes c’était mon rêve. Après les petits villages non touristiques de la Cordillère, le Machu Pichu aux aurores et à pied le long de la voie ferrées, j’avais envie de faire une randonnée à pied dans la vallée sacrée.

J’avais lu sur le net qu’on pouvait rejoindre Maras depuis le village de Moray à pied.
Il est plus facile de démarrer à partir du village de Moray qui est plus en hauteur, l’avantage c’est qu’on est en descente.

Nous avons laissé la voiture sur la place de Maras et un collectivo nous a emmené à Moray. Il faut se faire déposer à côté de l’église. Le sentier n’est pas fléché et pas évident à trouver mais on a trouvé quelqu’un qui nous l’a indiqué . Il part de l’église de Moray , et le sentier se trouve derrière, sur la gauche

Le chemin descend doucement, oui en descente! J’avoue qu’après toutes les heures à grimper on était pas fâchés de trouver une ballade aisée . Au Pérou quand ça grimpe , ça grimpe dur!

Les paysages
C'est juste beau!

Le sentier longe des champs tout jaunes à cette époque. Nous ne croisons aucun touriste, seulment des paysans qui travaillent sur les terres.

Le panorama est juste magnifique, l’air est frais et c’est un réeel bonheur de marcher à pied avec ce paysage sous les yeux.

La marche dure environ 1h30, nous rencontrons un vieux monsieur péruvien avec ses ânes bien chargés qui va aussi à Maras. L’occasion d’échanger quelques mots et faire ensemble un bout de route au bout du monde

L'arrivée sur Maras est comme je l'avais imaginé.

Les salines brillent sous le soleil avec en écrin les montagnes.

La lumière est fascinante, des tons d’or, rouges, ocres qui se reflètent dans l’eau

On peut marcher tout le long des salines sur le bord supérieur. On peut toucher l’eau, goûter le sel qui affleure et prendre des tas de photos amazing!

Le sel est amené par un cours d’eau situé en amont et qui est chargé en Chrorure de sodium, l’eau est retenue ensuite dans les bassins.

Le sel s’obtient par évaporation de l’eau.

On voit l’eau qui coule le long du petit canal sur la gauche avant de descendre

De retour chez moi j’ai voulu garder en mémoire la magie des lieux au delà des photos. Voici l’aquarelle que j’ai réalisé sur les salines de Maras avec la photo au dessus.

Un de mes plus beaux souvenirs du Pérou!

Cette petite randonnée est vraiment sympa à faire et inoubliable!

L’entrée est de 10Soles, no compris dans le Boleto de la vallée sacrée.

A la sortie des marchands vendent du sel de ces hauts plateaux à ramener pour le goûter chez soi.

Pour la petite histoire nous avions laissé notre voiture à Maras et avons trouvé aucun collectivo pour nous y ramener. Finalement c’est dans le coffre d’un pick up de touristes que j’ai regoigné Maras.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website