Poterie : créations à la plaque

La poterie est un vaste champ de créations, il y a différentes techniques pour réaliser ses pièces : le tour, le modelage; la sculpture, les colombins, le pincé.

Chaque technique est adaptée à ce que l’on désire : tour pour des pièces bien rondes, colombins pour des formes plus organiques mais aussi des pots, vases,.., La plaque est une technique facile pour les débutants et offre beaucoup de possibilités.

Je vous ai parlé du tour de potier dans l’article précédent qui demande des gestes d’apprentissage pour arriver à un joli résultat. Mais si on veut s’éloigner des formes rondes du tour, (même si on peut ovaliser ou déformer les pièces faites au tour), ou faire une forme ronde sans le tour, on peut adopter la technique à la plaque.

C’est une technique d’assemblage qui peut se combiner avec le modelage et donne des résultats vraiment sympas.

La plaque

Il faut abaisser un morceau d’argile au rouleau de l’épaisseur souhaitée, en général 1 à 2 cm en s’aidant de baguettes qui serviront de niveau pour avoir une épaisseur bien régulière.

Il est préférable pour des pièces importantes d’utiliser de l’argile neuve , non recyclée, car il est difficile d’éliminer toutes les bulles d’air contenues dans des morceaux d’argile compactés. Les bulles d’air font éclater les pièces dans le four.

Il faut ensuite laisser sécher la plaque pour qu »elle arrive à une consistance de cuir pas trop ferme, c’est à dire suffisament rigide pour la mettre en forme sans déformations mais encore humide. Si on veut des plaques plus fermes, pour des constructions géométiques parfaites il faut les faire sécher entre deux morceaux de bois et sous presse.

Malgré toutes ces précautions il peut arriver que les plaques se déforment dans le four à la cuisson. Il faut surveiller attentivement le séchage des plaques avant assemblage, c’est vraiment crucial.

On découpe les plaques à l’aide de gabarits en papier réalisés au préalable. C’est un peu comme les patrons de couture!

On les assemble ensuite à l’aide de barbotine, en ayant strié les surfaces à réunir bien soigneusement. (=guillochage)

Voici quelques réalisations

A partir des plaques on peut réaliser beaucoup de choses très différentes, des objets utilitaires comme des tasses ou des plats mais également des pièces décoratives. Les différents ajouts de terre, les gravures et couleurs font que de la surface lisse on arrive à des volumes.

On combine ainsi plusieurs techniques : modelage et plaque

Des monuments géométriques faits à la plaque qui ont ensuite été enrichis par des décors, des stries .

Un dessous de plat dont tout le feuillage a été découpé à partir d’une plaque, très méticuleusement

Ici c’est une inspiration d’une pièce du musée Cernushi, le bol a été fait à la plaque et les figurines humaines en modelage

Un petit plateau : la plaque a été texturé puis ont été ajoutés des éléments de décor floraux

Une magnifique réalisation qui a été présentée ensuite sous forme de tableau mural

Des mugs et pots faits à la plaque

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website