Mystères à Kôya-San, Japon

Le mont Koya se situe dans le département de Wakayama, au sud d’Osaka . Ce lieu regroupe 117 temples est il est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. On y trouve le tombeau de Kobo Daishi, le fondateur d’un courant boudhiste important au Japon : le shigon. La légende dit que le moine ne serait pas mort mais serait entré en méditation pour l’éternité.

C’ est un lieu de pélerinage très fréquenté au Japon. On y va pour se ressourcer, prier, faire une retraite spirituelle dans l’un des temples qui propose l’hébergement.

Le lieu est aussi célèbre pour son immense cimetière, le Oku-No-Nin. C’est un cimetière noyé entre les cèdres moussus et centenaires, des stèles érodées par l’usure du temps et recouvertes de mousse et de lichens.

J’avais très envie d’y aller pour la sérénité de ce lieu et j’espérais y retrouver l’atmosphère incroyable de la retraite que j’avais passé au temple de Hoi en Corée du Sud. Un endroit hors du temps où l’on s’élève avec les prières, on médite et où on se retrouve. Je vous donnerai mon avis à la fin des articles.

Mont Koya

Arrivée en fin d’après midi, dans mon temple d’hébergement, j’ai décidé de découvrir les lieux à la nuit tombée. J’avais vu sur des blogs des photos de cet endroit, auréolé de magie et de brume, d’une lumière surnaturelle et une atmosphère envoutante. Et je n’ai pas été déçue!

Déposées en bus à l’entrée de la nécropole nous avons emprunté un large chemin pavé.

Après les larges allées entretenues et les grands tombeaux on arrive sur des lieux mystérieux. De part et d’autres des petits sentiers à travers les inombrables stèles et statues sont parfois à peine tracés, des arbres prennent racines sur les pierres et s’élancent plombant le ciel déjà sombre avec la nuit tombante

La nuit tombée, il n’y a plus personne dans les allées. Les innombrables lanternes luisent faiblement dans l’obscurité . Ils éclairent les pavés luisant et juste on entend le bruit de nos pas qui résonnent dans la nuit

C’est très impressionnant, l’atmosphère des lieux se chargent de mystères, d’un semtiment de calme et de paix intérieure. Le bruis de nos pas, le bruissement de quelques feuilles, un souffle de vent frais, on se croirait hors du temps.

Mes pas m’ont mené devant l’autel du maître Kobo Daishi. J’ai eu beaucoup de chance car quand je suis arrivée devant l’autel , une famille faisait des célébrations et faisait des prières sous des volutes d’encens. Ils m’ont convié à partager avec eux ces moment intenses de spiritualité. Un moment très fort dans les fumerolles des nombreux bâtonnets d’encens et la ferveur des personnes présentes. A la fin ils m’ont offerts un gâteau des offrandes faites et qui sont partagées avec toutes les personnes présentes. Un fort moment, inoubliable.

Nous sommes rentrées à pied jusqu’à notre temple d’hébergement, plus de bus! la tête remplie de cet atmosphère mystérieuse qui règne à Koya San.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website