La vallée sacrée des Incas au Pérou #1

Juste à quelques kilomètres de Cusco s’étend la vallée sacrée des Incas. Entre Cusco et Ollataytambo des sites incourtounables du Pérou à ne pas manquer, sur le chemin vers le Machu Picchu (article)

La vallée était extremement fertile et de nombreuses villes citadelles et ruines archéologiques en font un must autour de Cusco.

Valla Sagrado

Il y a le Machu Pichu bien sûr, le must du Pérou (voir mon article pour le visiter), la ville de Cusco qui est d’une incroyable beauté et super agréable pour y passer quelques jours. Mais à quelques km de Cusco se trouve la valle sacrée avec ses nombreux sites à visiter, ses marchés de toutes les couleurs où on crasue volontiers et des petits villages et rencontres improbables.

Nous y avons passé deux jours en faisant une boucle et si vous avez un ou deux jours de plus n’hésitez pas. Il y a plein de villages à visiter et des marchés fabuleux dont celui de Pisac (ou Pisaq) réputés pour ses tisserands.

Pour y aller nous avons loué une voiture à partir de Cusco ce qui nous rendait bien plus autonome. Les paysages sont absolument magnifiques et surtout la voiture permet de s’arrêter où on veut pour les admirer. La réservation de lavoiture s’est faite par le net, pas si facilement car rien n’est simple aussi loin. Après nous avons dû traverser Cusco pour aller chercher la voiture et la récupérer, c’est long! On y a passé la demi journée mais ça en valait la peine .

La vallée où coule la rivière Urubamba

Conduire au Pérou

En voiture ce n’est pas très difficile de conduire sur les routes vers la vallée sacrée, il y a très peu de circulation. On a préféré ne pas conduire de nuit par sécurité. Par contre la sortie ou l’entrée de Cusco est impressionnante aux heures de pointe et la densité du trafic donne des sueurs froides en essayant de s’infiltrer entre les voitures!

On peut aussi y aller en taxi collectif ou en bus, ou tout organisé au départ de Cusco.

Pour visiter la vallée il faudra payer le « boleto turistico » qui donne l’accés aux différents sites. (voir infos)

Sur la route, l’avantage en voiture c’est qu’on voit plein de choses que le bus ne permet pas. On peut s’arrêter, prendre son temps, c’est l’autonomie!

Un arrêt sur notre chemin grâce aux indications du marchand d’huiles pour déguster des délicieuses truites tout juste pêchées dans un petit resto au bord de la route. Pimentée comme il faut, le poisson est servi avec une des nomreuses variétés de pomme de terre local ainsi que des gros grains de mais bouillis.

On a passé de bons moment à jouer au jeu du crapaud : juego del sado.Il s’agit de lancer avec adresse des petits palets sur le jeu en bois et de les faire rentrer dans les trous.

On croise nombres de petits marchands installés au bord des routes ou sur des parkings qui vendent un peu de tout. Des petits sacs et toiles brodées mais aussi des huiles essentielles, des pierres précieuses,..

Avant d’arriver à Pisaq il y a beaucoup d’autres sites à visiter . On avait pas le temps de s’arrêter à tous et ils sont plus modestes que ceux que nous avons prévu sur nos deux jours

Le marché de Pisac

Notre première destination est Pisaq. Le marché de Pisac est incroyable! Des couleurs à profusion, des broderies éclatantes, des sacs, couvertures, ponchos, tableaux, on ne sait plus où donner les yeux. Il y a tellement de belles choses que j’ai regretté de ne pouvoir en mettre plus dans mon sac à dos déjà bien plein avec tous les pulls et cie! On en prend plein les yeux, je vous lasse voir quelques images.

Les vestiges de Pisac

Au sommet de la colline, la citadelle de Pisac domine le village. Les flancs de la montagne sont recouverts de cultures en terrasses qui descendent en courbes gracieuses.

C’est effet Wouaouh! On est à environ 2800m d’altitude et la vue est époustouflante sur toutes ces montagnes qui cernent la vallée. La couleur vert-jaune des cultures en terrasses contraste avec les marrons et ocres des montagnes. En cette période hivernale pour le pays le ciel est dégagé et bien bleu.

Intiwanata, le temple du soleil avec ses pierres ajustées parfaitement

De Pisaq qui necessite presque la journée entre le marché et les ruines nous sommes partis en direction d’Ollantoyambo pour y passer la nuit. La suite sur la vallée sacrée dans le prochain article.

Pratique

Louer la voiture: sur le net on est passé par Hertz, ça nous a coûté 80e pour les deux jours

Le Boleto turistico : on a choisi le demi billet de 70 S, le site des Salinas n’est de toutes façon pas compris dans le boleto. Celui là nous a permis de visiter : Moray, Pisaq, Ollantaytambo, Chinchero dans la vallée. acheté sur la route. Il est également vendu à Cusco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website